Le shopping de seconde main réduit les émissions de CO₂ : en octobre, cela correspondait à 2400 vols autour du monde !

Chez Ricardo, les amatrices et amateurs de seconde main sont à la maison et le climat les en remercie. En octobre, grâce à l’achat de 270 000 articles de seconde main, 12 827 tonnes de CO₂ ont pu être économisées. Des émissions de CO₂ qui auraient terminé dans l’atmosphère si ces articles avaient été achetés neufs et avaient donc dû être fabriqués.